Présentation Studio + au Festival Séries Séries

Posté le 1 juillet 2016 dans Actualités

IMG_7002

Petit tour hier au Festival Séries Séries de Fontainebleau qui donnait la possibilité de découvrir deux épisodes de deux nouvelles séries françaises issues du catalogue Studio+. A savoir Amnêsia et T.A.N.K.Capture studio +

« Dans un univers devenu mobile first où la consommation de vidéos est en hausse constante sur les appareils nomades, VIVENDI CONTENT et CANAL+ décident de répondre aux attentes liées à ces nouveaux usages en développant et produisant pour la première fois du contenu original premium dédié au mobile. « 

Voilà comment se définit ce nouveau diffuseur/producteur  qui se déclare mettre en avant  « une nouvelle écurie de réalisateurs/auteurs entre la télévision et le cinéma.

IMG_7001

Gilles Galud,Directeur Général de Studio+, était présent pour défendre ce pari industriel et créatif qui a pu voir le jour grâce aux « big balls » de Vincent Boloré -c’est lui qui le dit-.
En effet, chaque série sélectionnée est pourvu d’un budget d’un million d’euros pour une première saison de 10 épisodes d’un maximum 10 minutes.
Elles seront diffusées et visibles via une application payante pour smartphone et sur itunes mais la priorité ira pour le marché des smartphones avec un potentiel de 3 milliards d’utilisateurs concernés…

tank

L’argument de Gilles Galud qui pense que le public millenium (15-35ans) n’achètera plus de TV et concentrera la vision de séries/films sur smartphone et ordinateurs nous a moyennement convaincu mais c’est un fait, nous regardons de plus en plus de contenu vidéo sur nos devices mobiles.
Il a aussi évoqué plusieurs contraintes « extraordinaires » afin de garder en haleine les spectateurs:
-la narration en 10*10′ des épisodes qui va offrir de nombreux cliff’ et rebondissement…
-et la volonté de nous faire voyager en évitant les espaces clos et privilégiant les extérieurs et les grands espaces…

Nous sommes donc très curieux de voir ces 25 séries qui sortiront dès la rentrée 2016 à raison d’une nouvelle par semaine mais surtout d’analyser l’accueil par les spectateurs de séries innovantes mais payantes et dont le prix de l’abonnement est toujours à l’étude.